01 64 13 31 00587 avenue Blaise Pascal 77550 Moissy Cramayel

Fibre Optique résistante au feu CR1-C1

Pour toute information sur la FIBRE CR1C1 résistante au feu homologuée LCIE & LNE, contactez le :

06 63 66 79 70

TESCA est à l'origine des câbles à fibre optique CR1C1 et a lancé la première fibre Optique CR1C1 en France en juillet 2005.

 

Un peu d'historique…

Les câbles ont toujours été indispensables à la transmission de données, de signaux, ou de commandes. Paradoxalement, ils peuvent également être, en cas d'incendie, le vecteur accentuant la propagation des flammes et des fumées...

Dans ce contexte, l'utilisation des Câbles de Sécurité Incendie CR1C1 est primordiale.

En effet, lors d'un incendie, outre le fait de réduire les risques de propagation, ils ont la particularité de continuer à fonctionner pendant 65 minutes. Un temps crucial pour permettre l'évacuation du public.

Seule ombre à ce tableau : tous ces câbles étaient conçus avec une âme en cuivre.

Et pourtant, concernant la transmission de données, les avantages de la Fibre Optique sont indéniables :

 

vitesse de propagation élevée

hauts débits

large bande passante

faible perte de signal

longues distances d'utilisation

confidentialité

Faibles diamètres des cables

……

 

Afin de combler ce manque, nous avons conçu et fabriqué en 2005 dans notre usine en Italie, un câble à Fibres Optiques qui auraient les mêmes propriétés de résistance au feu qu’un câble cuivre CR1C1.

Petit rappel, pour qu’un câble cuivre puisse être certifié CR1C1, il ne doit pas propager l’incendie (C1), doit résister au feu (CR1) pendant 65 minutes mais surtout doit permettre la continuité électrique et donc ne doit pas casser.

Pour le câble à Fibre Optique CR1C1, nous avons appliqué exactement les mêmes process de validation avec exactement les mêmes équipements de tests que pour les essais cuivre, donc le câble à Fibre Optique CR1C1 ne doit pas propager l’incendie (C1), doit résister au feu (CR1) pendant 65 minutes comme pour le cuivre mais en plus doit continuer à transmettre les informations (atténuations).

 

La première utilisation de notre Fibre Optique CR1C1 s'est faite dans le cadre de la sonorisation de sécurité de l'aéroport Roissy-CDG (ADP), en collaboration avec le système Presideo de Bosch Security Systems, en juillet 2005.

Depuis, son champ d'application s'est élargi, dépassant le cadre de la sonorisation de sécurité. La fibre OPTICEL a été développée pour répondre aux exigences de la norme (AFNOR NF S61-970) d'installation de Systèmes de Détection Incendie (SDI).

 

Au regard de cette norme, si l'on utilise de la Fibre Optique pour la communication entre les ECS (Equipements de Contrôle et de Signalisation) et les CMSI (Centralisateurs de Mise en Sécurité Incendie), cette fibre doit assurer un niveau de sécurité équivalent à celui de CR1 au sens de la norme NF C32-070.

 

La fibre optique peut également être imposée en CR1 dans certains cas de liaison entre un CMSI et un superviseur de sécurité déporté -ERP - (ex dans un ERP de plus de 1500 personnes)

 

Enfin, dans le cadre de la règle d'installation APSAD R7 (édition juillet 2006), applicable depuis le 1er janvier 2007, la Fibre Optique devait également être de norme NF C32-070 CR1 si elle était utilisée dans la mise en réseau des ECS.

 

Dans ces différentes perspectives, nous travaillons en étroite collaboration avec les principaux fabricants de systèmes (TYCO, DEF, CHUBB, HONEYWELL, SIEMENS, BOSCH, COOPER, ...)

 

Depuis octobre 2012, notre gamme s’est étendue avec la version fibre optique CR1C1 armée Acier que nous avons fait valider auprès du LCIE (organisme certificateur).

Les essais sont les mêmes que pour les câbles à Fibre Optique non armés sauf que le câble FO armé reçoit un choc par une barre inox toutes les 15 secondes durant l’essai CR1.

Ces chocs simulent la chute d’objet ou de corps étrangers durant un incendie.

De nombreux débouchés (ferroviaire, militaire, nucléaire…) se sont alors ouverts avec ce nouveau câble certifié.

 

Nous préconisons d’utiliser les câbles à Fibre Optique CR1C1 en version non armée pour les installations intérieures dans les bâtiments et les versions Fibre Optique CR1C1 armées acier (anti-rongeurs) pour les installations extérieures dans des fourreaux, des tranchées ou directement enterrés.

Les versions les plus communément stockées dans les 2 versions (armées et non armées) sont en FO monomode 9/125 OS2 et FO Multimode 50/125 OM3.

Disponibles sur notre stock central de Moissy-Cramayel en Région Parisienne (77), les types de FO généralement stockés sont en 6, 12 et 24 brins.

Possibilités d’avoir d’autres nombres de Fibres Optiques sur fabrication.

 

En juin 2015, et fort de notre expérience, nous avons fait partie de la commission de normalisation AFNOR en qualité de référent câble à fibre optique résistant au feu CR1C1 afin d'établir et d'harmoniser une nouvelle norme de référence pour les câbles à FO résistants au feu type CR1C1.

De cette commission « Coordination Détection incendie-désenfumage- S.S.I » en a découlé le premier projet de Norme Expérimentale appelé, PrXP S61-980 qui a ensuite débouché en février 2016 sur la Norme Expérimentale XPC 93-539.

Aujourd'hui tous les câbles à Fibre optique CR1C1 en version armée ou non armée que nous commercialisons et qui ont passés les certifications LCIE et LNE sont également conformes à la norme XPC 93-539 ainsi qu’aux normes NF-C 32070 et EN 50200.

 

Fort notre compétence technique, une nouvelle étape dans l'évolution et la reconnaissance de nos produits a été franchie lorsque la RATP nous a demandé de travailler sur une nouvelle version de câble à fibre optique résistant à la fois au feu mais également aux contraintes ferroviaires K209B (mécaniques, analyses des gaz, opacité, corrosivité, résistance à la traction, à l’écrasement, au vieillissement, huile minérale…) pour répondre au besoin du projet Symphonie lié au Grand Paris.

Dans le cadre du marché de la RATP et afin de répondre aux nouvelles directives européennes EUROCLASSES extrêmement draconiennes, nous avons été les précurseurs et premiers à réaliser et passer avec succès en juin 2015 auprès du laboratoire de la RATP (L.E.M), les essais à la nouvelle norme EUROCLASSE (B2ca-s1a, d0) la plus restrictive et optimale qui puisse exister.

Cette version des câbles à Fibre Optique résistants au feu à la norme EUROCLASSE, impose des critères de performance de tenue au feu comme la CR1C1 mais également des exigences sur le dégagement des gaz et fumées (peu acides et non corrosifs) ainsi qu’une visibilité (supérieure à 80%) à travers la fumée.

Depuis, nous avons fait certifier nos câbles auprès du laboratoire indépendant italien IMQ et nous fournissons désormais ce câble à fibre optique résistant au feu qui répond à la norme EUROCLASSE la plus restrictive et optimale à savoir B2ca-s1a, d1, a1.

Nous avons relevé ce challenge et nous sommes aujourd'hui très fier d'être un partenaire privilégié de la RATP pour les câbles à fibre optique résistants au feu.

Ces cas d’utilisation et de contraintes de câbles à FO à la norme EUROCLASSE restent toutefois encore très spécifiques à ce jour.

 

 

Du fait de notre longue expérience, de notre compétence, de notre antériorité et de l’étendue de notre gamme sur les câbles à Fibre Optique résistants au feu, nous sommes désormais une référence reconnue sur le marché français.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

 

 

Essai de traction CR1C1

Essai XPC

Essai XPC

câble essai feu sécurité minute accessoire électrique incendie installation iec résistant résistant feu norme cr1 température radiateur produit mécanique cat 9mm chauffage 5mm section système cas sécurité incendie choc mécanique choc 4mm minute cat différent technique câble électrique industriel propagateur service haut

La tenue au feu d’un câble est testée et certifiée selon des normes nationales et internationales. L’homologation européenne est elle, un procesus assez lent et les résultats actuels ont souvent l’air d’un compromis - il faut se rendre compte que dans 80% des cas le document d’origine pour le projet d’un standard européen du CENELEC est en effet un standard IEC.

La sécurité incendie est un secteur qui se développe rapidement alors que de leurs cotés les homologations demandent beaucoup plus de temps: Par exemple, dans les immeubles, l’installation d’un système d’arrosage est approprié alors que peu de normes préconisent des essais avec l’arrosage. Même cas de figure dans les tunnels où la norme IEC 60331 préconise des essais à une température de 750 °C alors que la température en cas d’incendie s’élève très rapidement à 1000 °C et ceci même au moment où les tunnels deviennent de plus en plus longs.

Pour ces raisons il est indispensable de prendre en considération des standards et procédures d’essais supplémentaires pour avoir le scénario le plus complet et réaliste de ce que se passe dans le cas d’un incendie. En conséquence Tesca dispose à l’usine de tous les dispositifs d’essais ci-dessous décrits à l’exception de la grande chambre à brûler selon DIN VDE 4102. Plus de cent échantillons de câbles sont brûlés chaque année, et on vérifie le comportement de toute l’installation sous conditions d’un incendie entre deux et trois fois par an en Allemagne selon la DIN VDE 4102.

Tesca  peut vous conseiller de manière indépendante grace à l’expérience de centaines d'essais.

L’essai IEC 60331 peut être considéré comme essai de base. Il est divisé en diverses parties selon le genre de câble:

IEC 60331-11    description de l’essai

IEC 60331-21    câbles d’énergie jusq’à 0,6/1 kV

IEC 60331-23    câbles de télécommunication

IEC 60331-25    câbles à fibres optiques

 

Température         � 750 °C

Durée                   90 minutes (recommandé) Installation de l’éprouvette  droit

 

 

L’essai EN 50200 porte des modifications importantes de l’essai IEC qui le rendent plus réaliste comme simulation d’un câble installé.

 

Température                           850 ± 20 °C

Durée                                      90 minutes (classification PH 90)

Installation de l’éprouvette      en forme “U”, les deux courbes à 90° installé avec le rayon mini de courbure spécifié par le producteur 

Chocs mécaniques                 tous les 5 minutes

 

 

L’essai CR1 de la norme NF C 32-070 est le plus scientifique concernant la reproduction des résultats, car le chauffage du four étant électrique, il se produit exactement selon une courbe température-temps normalisée d'autant plus que le four peut être considéré comme système fermé.

Température                           920 ± 20 °C

Durée                                    50 minutes  de montée en température à 920   °C plus 15 minutes de palier à 920 ± 20 °C

Installation de l’éprouvette       droit  dans  un   tube  d’acier  pour  les  câbles    sans armure, sans tube pour les câbles armés (les contraintes mécaniques                                                          causées par les courbures d’un câble installé sont simulées par l’application d’une force de traction)

Chocs mécaniques                 toutes les 30 secondes

 

 

 

Note concernant les essais des câbles à fibres optiques:

 

Ni la norme IEC 60331-25 ni la EN 50200 ne spécifie une valeur d’acceptation de l’affaiblissement de la fibre. Cette valeur doit être spécifiée par le client car l’affaiblissement est une perte liée à la longueur du câble (mesuré en dB/m). Il faut donc considérer

  1. la sensibilité du récepteur, qui donne la perte maxi admissible (moins une marge de sécurité)
  2. la longueur maxi de l’incendie
  3. la méthode d’installation, qui concerne fortement la variation de l’affaiblissment 

 

La norme BS 6387 propose une série d’essais - l’éprouvette est installée avec deux courbes de 90° à 6 fois le diamètre du câble (sauf pour la catégorie W).

cat. A, B, C & S              l’essai est equivalent à l’IEC 60331, mais il est - selon la catégorie - réalisé à des températures différentes:

cat. A                      à 650 °C pour une durée de 180 minutes

cat. B                      à 750 °C pour une durée de 180 minutes

cat. C                      à 950 °C pour une durée de 180 minutes

cat. S                      à 950 °C pour une durée de  20 minutes

cat. W                            après 15 minutes à 650 °C on applique additionellement une arroseuse pour autres 15 minutes

 

cat. X, Y, Z                      avec chocs mécaniques toutes les 30 secondes  pourune durée de 15 minutes

cat. X                      à 650 °C

cat. Y                      à 750 °C

cat. Z                      à 950 °C

 

Pour classifier un câble “BS 6387 C, W, Z” il est suffisant d’effectuer ces essais sur différents échantillons du même lot de production. Recemment (en 2002) les Anglais ont mis en vigueur les normes BS 5839 et la BS 8434 (2003) qui demandent une combinaison des trois catégories essayée sur le même échantillon:

“standard grade”            30 minutes à 830 °C plus

(BS 8434-1)                    15 minutes à 830 °C avec chocs mécaniques plus

15 minutes à 830 °C avec chocs mécaniques et l’application de l’arroseuse

“enhanced grade”          60 minutes à 930 °C plus

(BS 8434-2)                    60 minutes à 930 °C avec chocs mécaniques et

l’application de l’arroseuse

 

Si l’on regarde tous ces essais en comparaison, on peut conclure, que chaque essai est une simulation d’une certaine méthode d'installation et on peut le considérer valable pour cette méthode d’installation (laissant hors de cette considération les aspects légaux nationaux des différents pays). Par exemple, un câble validé “enhanced grade” selon BS 8434-2 donne des indications très réalistes pour une installation avec serre-câbles sur un mur, un câble non armé validé “CR1” montrera un comportement très fiable dans le cas d’un incendie, s’il est installé dans des tuyaux résistants au feu. Les matériels d’installation sont validés selon leurs propres normes par des essais différents.

Mais ce n’est pas le cas dans un incendie: L’acier d’un chemin de câbles peut se fatiguer après une certaine période à très hautes températures, la construction résiste encore au feu, mais les forces mécaniques exercées sur les câbles deviennent quand même plus fortes.

Il y a un seul essai où toute une installation est validée “résistante au feu”, et il est très important d’analyser les résultats de ces essais, car nous en avons beaucoup à apprendre sur le comportement d’un ensemble installé.

 

 

La norme DIN VDE 4102-12 demande une chambre à brûler des dimensions jusqu'à 10 x 4 x 3 m (longueur x largeur x hauteur), qui permet la validation de plusieurs câbles et systèmes d’installation au même temps

 

Dans la philosophie sécurité incendie allemande il y a deux classifications d’importance:

E30              toutes  installations  qui  servent  à  l’évacuation  d’un bâtiment avec une tenue au feu d’au moins 30 minutes (sonorisation sécurité, signalisation de chemins d’éva- cuation etc.)

E90              toutes installations qui servent à la lutte contre l’incendie avec une tenue au feu d’au moins 90 minutes (systèmes d’arrosage, systèmes d’extraction des fumées etc.)

 

Comme dans l’essai CR1 la température monte selon une courbe température-temps normalisée à environ 800 °C après 30 minutes et à plus de 1000 °C après 90 minutes.

 

L’application de l'arrosage manque encore dans cet essai. Une validation selon la norme VdS 3423 2000-11 pour câbles classifiés E90 est recommandée. 

La vérification permanente de la qualité de nos produits selon les diverses normes internationales et nationales et leur validation dans une installation complète selon la DIN VDE 4102, nous permet de constamment améliorer nos câbles et de vous conseiller sur des standards de demain et ce dans un intérêt commun:

 la sécurité au plus haut niveau

6 produit(s)

6 produit(s)